Paroles d'experts

Accueil » Paroles d'experts » Une connexion évidente entre l’Université et la santé
Nicolas BLONDEL

Nicolas BLONDEL

Vice-Président de l’UNIVERSITÉ DE L’ARTOIS


Une connexion évidente entre l’Université et la santé

|

L’utilisation des objets connectés est une thématique qui positionne l’Université au cœur de l’actualité.

Antony BACQUAERT est l’un de nos anciens étudiants en master prévention et éducation santé. Quand il a lancé le projet DYNACARE, en compagnie de Freddy WACHEUX, il s’est tout naturellement tourné vers nous car il souhaitait nouer un double partenariat en formation et en recherche. Nous l’avons suivi, car l’utilisation des objets connectés est une thématique qui positionne l’Université au cœur de l’actualité.

Un Diplôme Universitaire pour former les experts du mouvement

Côté formation, nous avons élaboré ensemble un DU (Diplôme Universitaire) intitulé : activité physique, prévention santé connectée. C’est un module de 160 heures, destiné à former les futurs experts du mouvement DYNAMOOVE, qui apporte des connaissances en matière de nutrition, d’éducation thérapeutique du patient, de physiologie de l’exercice, et d’objets connectés. La première session a démarré en janvier 2016.

La recherche appliquée au service du mouvement

Côté recherche, deux de nos étudiants s’apprêtent à préparer leur thèse en alternance au sein de DYNACARE. Le premier travail portera sur la mesure de l’activité physique par les objets connectés ; le second sur les facteurs qui déterminent l’utilisation des objets connectés pour pratiquer une activité physique.

Tous les avis

  • Je soutiens ce projet pour lutter contre l’inactivité et la sédentarité francois-carre-cardiologue

    François CARRÉ, Président de l’Observatoire de la Sédentarité : « Notre but à nous médecins qui conseillons l’activité physique, est avant tout d’impliquer le patient dans une démarche durable. »

  • Un partenariat éthique Dr Patrick Bacquaert, Irbms

    Patrick BACQUAERT Vice-président de l’IRBMS : « C’est un enjeu de santé publique énorme, et la possibilité, grâce à la technologie des objets connectés, de réduire durablement les coûts de santé. »

  • Enfin une approche différente guy-lanciaux-prevoyance

    Guy LANCIAUX, Courtier en prévoyance : « On incite l’assuré à prendre soin de lui, et à préserver son capital bien-être ».

  • Séduits et convaincus par l’ambition du projet René Philippe : Coopalia

    René PHILIPPE, Administrateur de Coopalia : « Nous épaulons Dynacare dans la commercialisation et la distribution des kits Dynamoove. Une place de choix dans l’univers de la santé connectée. »


Je soutiens ce projet pour lutter contre l’inactivité et la sédentarité

François CARRÉ, Président de l’Observatoire de la Sédentarité : « Notre but à nous médecins qui conseillons l’activité physique, est avant tout d’impliquer le patient dans une démarche durable. »

En Savoir+

Un partenariat éthique

Patrick BACQUAERT Vice-président de l’IRBMS : « C’est un enjeu de santé publique énorme, et la possibilité, grâce à la technologie des objets connectés, de réduire durablement les coûts de santé. »

En Savoir+

Une connexion évidente entre l’Université et la santé

Nicolas BLONDEL, Vice-Président de l’Université de l’Artois : « L’utilisation des objets connectés est une thématique qui positionne l’Université au cœur de l’actualité. »

En Savoir+

Enfin une approche différente

Guy LANCIAUX, Courtier en prévoyance : « On incite l’assuré à prendre soin de lui, et à préserver son capital bien-être ».

En Savoir+

Séduits et convaincus par l’ambition du projet

René PHILIPPE, Administrateur de Coopalia : « Nous épaulons Dynacare dans la commercialisation et la distribution des kits Dynamoove. Une place de choix dans l’univers de la santé connectée. »

En Savoir+

Avec Dynacare, tout un écosystème se mobilise pour la santé !

Vous aussi, rejoignez le mouvement !