Paroles d'experts

Accueil » Paroles d'experts » Un partenariat éthique
Patrick Bacquaert

Patrick Bacquaert

Vice-Président de l'IRBMS


Un partenariat éthique

|

C’est un enjeu de santé publique énorme, et la possibilité, grâce à la technologie des objets connectés, de réduire durablement les coûts de santé.

Le partenariat que nous avons noué avec DYNACARE repose sur des bases solides, qui correspondent à notre philosophie et à nos missions. L’action de l’IRBMS s’inscrit pleinement dans le monde de la santé, ce qui implique certaines exigences et le respect de règles déontologiques et éthiques. Ainsi, nous ne pouvons pas vulgariser des données scientifiques non avérées, ou encore des informations qui pourraient nuire à l’activité de nos confrères.

Nous validons les contenus scientifiques

Nous apportons à ce projet notre expertise et notre caution scientifique, sans compter notre antériorité (cela fait 40 ans que l’IRBMS agit dans le domaine de la prévention sport santé). C’est une convention gagnant/ gagnant. De leur côté, les médecins de l’IRBMS valident les contenus scientifiques de l’application DYNAMOOVE ; ils sont là pour garantir la méthodologie et les prescriptions personnalisées, mais aussi pour identifier les éventuels facteurs de risques.

DYNACARE, de son côté, met en œuvre les moyens nécessaires pour valoriser l’activité physique auprès des publics cibles prescripteurs : les professionnels de santé, les professionnels du sport, les entreprises et les CHSCT, ou encore les assureurs ; tout cela, au final, pour sensibiliser et convaincre les sédentaires, qu’ils soient ou non porteurs d’une maladie chronique.

 

Tous les avis


Je soutiens ce projet pour lutter contre l’inactivité et la sédentarité

François CARRÉ, Président de l’Observatoire de la Sédentarité : « Notre but à nous médecins qui conseillons l’activité physique, est avant tout d’impliquer le patient dans une démarche durable. »

En Savoir+

Un partenariat éthique

Patrick BACQUAERT Vice-président de l’IRBMS : « C’est un enjeu de santé publique énorme, et la possibilité, grâce à la technologie des objets connectés, de réduire durablement les coûts de santé. »

En Savoir+

Une connexion évidente entre l’Université et la santé

Nicolas BLONDEL, Vice-Président de l’Université de l’Artois : « L’utilisation des objets connectés est une thématique qui positionne l’Université au cœur de l’actualité. »

En Savoir+

Enfin une approche différente

Guy LANCIAUX, Courtier en prévoyance : « On incite l’assuré à prendre soin de lui, et à préserver son capital bien-être ».

En Savoir+

Séduits et convaincus par l’ambition du projet

René PHILIPPE, Administrateur de Coopalia : « Nous épaulons Dynacare dans la commercialisation et la distribution des kits Dynamoove. Une place de choix dans l’univers de la santé connectée. »

En Savoir+

Avec Dynacare, tout un écosystème se mobilise pour la santé !

Vous aussi, rejoignez le mouvement !